• Béatrice Bertieaux

Un pied dedans un pied dehors

Dernière mise à jour : 15 oct. 2020

A peine sortis de l'été, nous voilà en hiver et j'ai les bouts des doigts gelés sur le guidon, direction le boulot.

Et alors que je m'en approche, je m’imagine faire l’école buissonnière, une pensée réflexe qui date de l’enfance, le rêve aux baskets, les tartines dans le cartable. Le vent pique, les arbres le long de la piste sont flamboyants: des géants rouges, oranges et jaunes qui me saluent en frétillant.

Je parcourrais bien le monde à vélo.

Le jour vient de se lever tout soleil. Quelques intérieurs sont encore éclairés.

Le ciel a des joues roses et fraîches et les façades des immeubles m’interpellent, les décorations intérieures, les fenêtres aux rideaux grands ouverts sur des salons, des bureaux, je vois tout.

Devant ces maisons de ville, un jardinet tout propret, de grosses voitures. C'est un quartier chic.

Comme une voleuse, j’entre dans l’intimité de ces demeures.

Et c’est un peu comme si je m'approchais des flammes de l’existence,

pour sentir la peau brûlée et être libre, partout à la fois et vivante. Quoi que je fasse et qui que je sois.

Incognito, j'ouvre toutes les portes, je les passe toutes. Parce qu’il y a un monde de l’autre côté.


Il n'y a pas de plus grande joie que de connaître quelqu'un qui voit le même monde que nous. C'est apprendre que l'on n'était pas fou. Christian Bobin


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout