top of page

Je m'appelle Béatrice

Je suis poétesse, rédactrice, relectrice, correctrice, biographe et coach en écriture.

Béatrice

Dans le calme de mon enfance, de mon adolescence, foyer biculturel, ont cohabité l'amour du tissu, l'amour de l'encre, du papier, de la cuisine, de l'esthétique et des couleurs.

Je m'attable au quotidien avec des souvenirs de vacances dans le sud de l'Italie, bien au chaud dans les embrassades, les paroles hautes, des parfums d'amour; et tout cet amour se diffuse à travers la poésie, la voix de l'aurore.

Je me passionne aussi pour la psychologie, la conscience dans tous ses états, la philosophie, les différentes spiritualités et leurs pratiques, le dessin, la peinture, les arbres, le macadam que j'use en bicyclette, le coin d'une rue, une goutte de nez sous un bonnet d'enfant, les rides au coin des yeux de nos aïeux tenant leur rêve au bout des mots, un air de déjà vécu, le vol d'une hirondelle, un frisson de silence.

Ma poésie, ma vie

Ce pourrait tout aussi bien être hier comme pas encore.  Lorsque j'écris, je suis cette autre.

 

La Poésie ? Un Jardin. Pas si grand. Tout juste un mouchoir de poche. L'infini. L'indicible recueilli au hasard d'allées et venues de paroles. De départs et de retours. De baisers. De peines à en mourir.​ Ce pourrait tout aussi bien être un cagibi. On est la page. Des embruns sur la couverture d'un livre. Un songe. Celui d'un autre.​ Ce pourrait tout aussi bien être. Des dizaines de carnets éparpillés sous une armoire. Dans quelques tiroirs. Collés au plafond. Derrière un masque. Sur le front de ma poupée. Une boîte de feutres colorés. Des fourmis travailleuses. Des cahiers qui se feront oublier. 

 

La Poésie s'enlove par le vent rassurant d'hiver. Ces soirs si froids. Quand la rêverie est pleine. Quand  on est décidément cette autre. Ce pourrait tout aussi bien être ces p'tits papiers de comptoir. Le rinforzando des silences. Des lettres rouges écrites sur un poignet. Pour se souvenir. Se souvenir de l'amour qui s'éclaire seulement à la lueur des bougies, au feu dans l'âtre. Dans ma maison tout là-bas du bord du lac.

 

Tu la connais, dis? Cette intimité? C'est ici que je te reçois lorsque tu me lis. 

Ma poésie, ma vie

Mes ouvrages

Au p'tit Bonheur des mots, recueil de poésie

Au P'tit Bonheur

Et toutes les autres choses manquent, recueil de poésie
Le vent souffle sur le lac, recueil de poésie
Je ne vis pas dans un  stylo, haïkus et poésie

Et Toutes les autres

Choses manquent

Le vent souffle sur le lac

 

Je ne vis pas dans un stylo

Haïkus et poésie pour se réinventer

 

bottom of page